Sushis : attention aux allergies

17 février 2018

Nous raffolons des sushis et des tajines à la cannelle. Poisson cru, épices et fruits tropicaux se sont bel et bien emparés de nos assiettes. Le revers de cette déferlante exotique ? La multiplication des allergies.

La consommation de poisson cru, si elle permet de goûter à d’autres saveurs, n’est pas sans danger. Le risque existe, même si l’on n’est pas allergique au poisson. Le thon cru, surtout quand il n’est pas très frais, peut être responsable d’une “fausse” allergie, sans risque toutefois de choc anaphylactique .

Attention aussi à l’anisakidose…Ce parasite est responsable d’infection et, chez certaines personnes, de réactions allergiques, voire de choc anaphylactique en cas de réinfestation. La consommation de soja est assez récente. Le problème vient de son utilisation dans l’industrie agro-alimentaire et de sa présence masquée dans des produits parfois inattendus. Si vous êtes allergique au soja, soyez particulièrement vigilant sur la composition de certains biscuits, bouillons de légumes, céréales, crèmes glacées, viande hachée, plats cuisinés… Ne pas en donner aux enfants allergiques au lait de vache ! Seuls les hydrolysats de caséine peuvent être donnés.

Enfin, si vous êtes allergique au soja, sachez qu’il existe des allergies croisées avec l’arachide, les haricots et les pois. Le curry, le paprika, la cannelle sont particulièrement allergisants, mais il est souvent difficile de les identifier. Certaines épices sont en effet utilisées dans des produits pour en rehausser le goût.

Par Dr Najib Lahlou, Allergologue

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article