Plage : attention au sable !

30 juin 2018

 

En été, le bord de mer est le lieu idéal pour faire une marche sur le sable, cependant il n’est pas pour autant sans danger pour la santé. Bactéries, virus, champignons…Vous n’imaginez pas tout ce qui peut se trouver dans le sable !

Voici cinq micro-organismes pathogènes cachés dans le sable :

Champignons

Les fortes chaleurs estivales développent les champignons et plus particulièrement les dermatophytes qui aiment parasiter nos pieds nos ongles voire la zone génitale et le sable qui en est porteur facilite la contamination. Pour les éviter, il faut se rincer et se savonner après chaque retour de la plage et bien laver son maillot de bain.

Staphylocoque doré

Parmi la quarantaine de types de staphylocoques existants, le staphylocoque doré (staphylococcus aureus) est le plus souvent rencontré dans les pathologies infectieuses nosocomiales et dans les intoxications alimentaires. Ce staphylocoque doré peut aussi être présent dans le sable et Il peut être à l’origine d’affections de la peau bénignes comme par exemple l’impétigo tout comme il peut causer des infections graves.

Escherichia coli

Cette bactérie est la plus courante. Elle indique une contamination par les excréments humains ou animaux. Selon une étude réalisée en 2012 dans la revue Applied and Environmental Microbiology, les vacanciers ayant été en contact avec du sable présentaient un risque plus élevé de problèmes intestinaux que les autres. Le meilleurs moyen pour limiter la propagation de cette bactérie et d’éviter des problèmes gastro-intestinaux à de nombreux vacanciers est de faire ses besoins dans les toilettes publiques et d’éviter de promener les chiens dans la zone limitrophe entre la plage et l’eau.

Ankylostomes

 Il est possible aussi d’attraper des parasites de type ankylostome, une affection dermatologique appelée "dermatite vermineuse rampante" ou "pseudomyiase rampante". Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), certaines espèces d'ankylostomes qui infectent généralement les chats et les chiens peuvent être transmises aux humains par le sable ou le sol contaminé. Cependant, comme les humains ne sont pas les hôtes normaux de ces ankylostomes, ces derniers ne vivent généralement pas plus de six semaines chez l’humain, d’après le CDC.

Vers ronds

Si vous marchez dans le sable, vous courez le risque de vous retrouver avec des vers dans les pieds. Ces derniers sont en général responsables de la toxocarose (larva migran). L'enfant se contamine le plus souvent par les mains sales. Les mains se souillent en jouant dans le sable pollué par les déjections animales.

Les micro-organismes représentent une partie importante de la composition du sable des plages", note l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais La très grande majorité sont dits "non pathogènes", c’est-à-dire ne présentant aucun danger pour la santé.

 

Par Dalal Chraibi

 

 

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article